Talks .

CIIE 2019 .

By Isabel dos Santos .

L'avenir de l'Afrique passe par le continent asiatique

La croissance de l’économie mondiale s’est accrochée depuis 20 ans à la croissance économique de la Chine qui a joué le rôle de locomotive. Lors de ma participation à la China International Import Expo 2019 de Shanghai, en Chine, j’ai soutenu que grâce à sa stratégie “One Belt, one Road”, la Chine est désormais en train de s’assurer que la croissance mondiale contribuera à son tour à consolider la puissance économique chinoise à long terme.

Dans le cas de l’Afrique, la politique de o taxes sur les importations du “Made in Africa” est une opportunité extraordinaire d’augmenter la présence africaine dans le commerce mondial, de faire croître et prospérer nos produits et nos entreprises.

Le discours du Président Xi Jinping à la cérémonie d’ouverture m’a inspiré 3 idées concrètes qui aideraient à dynamiser le commerce entre la Chine et d’Afrique.

 

La 1ère idée, une recommandation aux gouvernements africains:

Nous devons améliorer notre performance et notre efficacité comme plateforme d’exportation vers la Chine si nous voulons profiter pleinement de l’opportunité qui nous est offerte de pénétrer le marché chinois. Pour ce faire, il va falloir améliorer la proximité et la qualité du dialogue entre les entreprises privées et les autorités.

A titre d’exemple, je suis venue à Shanghai promouvoir le dernier produit de notre nouvelle brasserie basée dans le ceinture verte de Luanda, la capitale de mon pays, l’Angola. Luandina est une bière premium, un produit résolument africain, de grande qualité, fait avec les meilleurs ingrédients. Nous avons conçu Luandina en nous inspirant de la force de la nature sauvage de notre continent, de la pureté de nos cours d’eau, de la beauté raffinée de notre culture, afin qu’elle soit la meilleure bière africaine.

Le potentiel offert par l’ouverture du marché chinois est illimité. Nous devons impérativement diminuer les délais liés au processus d’exportation au port de départ. De même, les coûts locaux sont encore trop élevés proportionnellement au coût total de l’opération. Ce dialogue et cette proximité entre entités privées et publiques est fondamental afin de transformer en croissance et emplois pour l’Afrique cette fenêtre ouverte sur le marché chinois.

Isabel dos Santos à la China International Import Expo 2019 de Shanghai, en Chine

La 2ème idée, une demande:

Le Président Xi Jinping a exprimé sa vision sur un commerce mondial plus inclusif et plus équitable afin d’être plus robuste. L’équité dans les échanges est un concept fondamental, différent du concept d’égalité.  Nous avons en effet besoin du soutien et de la bonne volonté chinoise pour aider à la promotion du made in Africa sur les plateformes de e commerce telles que Su-ning, Ali Baba, ou JD.

L’égalité voudrait que sur les plateformes de e commerce, les produits africains soient traités comme n’importe quel produit venant d’ailleurs dans le monde. Luandina a beau être la meilleure bière d’Afrique, elle n’a pas les mêmes moyens et la même visibilité que les grandes marques internationales comme Heineken ou Coronna. Nous avons donc besoin de l’appui des autorités chinoises afin de convaincre les grandes plates-formes de e commerce chinoises de donner une plus grande visibilité aux produits africains. Faisons ensemble des plateformes géantes de E-commerce un exemple concret de la vision chinoise d’un commerce international plus diversifié et plus équitable.

 

La 3e idée, une réflexion:

En Afrique, la sagesse s’exprime généralement en proverbes. J’ai été particulièrement touchée par son message: “Les jeunes, en Chine disent toujours que le reste du monde est si grand.  Nous vous disons: venez en Chine découvrir notre immense marché”.

Je représente une nouvelle génération d’entrepreneurs africains qui constitue une nouvelle réalité economique de notre continent.

Les hommes et femmes d’affaire africains sont de plus en plus présents au niveau global, en dehors de l’Afrique.

Nous avons l’ambition et l’envie d’être des acteurs actifs dans le continent asiatique, et particulièrement en Chine.