Inspiration .

L'autonomisation des femmes .

By Isabel dos Santos .

Les conquêtes des femmes nous appartiennent à tous

Les temps présents sont prometteurs en ce qui concerne la prise de conscience du rôle de la femme dans la société. De la famille au monde du travail, dans la politique, le monde du spectacle ou les sciences, l’apport des femmes dans toutes les dimensions de la vie atteint une force sans égal. Et cette force doit être encouragée visant une société plus juste, équilibrée et complète.

Je suis persuadée que, dans l’espace que nous occupons tous, nous devons être capable de contribuer à ce changement. C’est exactement dans mon rôle de femme, de mère, de chef d’entreprise que je ressens cette responsabilité et que je suis profondément engagée vis-à-vis du rôle des femmes dans la société.

Il y a encore beaucoup de conquêtes à faire dans cette voie. Par exemple, je ne me croise pas souvent avec des femmes occupant des postes de direction dans les entreprises. Souvent, je suis la seule femme dans la salle de réunions. Pouvons-nous changer cette réalité ? Oui, nous le pouvons. Nous devons observer nos organisations et mettre en place des mesures concrètes qui transforment les mentalités.

Les managers doivent encourager et soutenir les femmes à progresser dans leurs carrières et à occuper des postes de direction. En tant que chef d’entreprise, j’encourage depuis longtemps l’empouvoirement des femmes, qu’il s’agisse de l’embauche en nombre égal, de l’égalité salariale ou de la progression de leurs carrières.

Miser sur des équipes diversifiées unifiant le talent des hommes et des femmes a un autre avantage dans le monde des entreprises: la productivité. Toutes les organisations rêvent d’équipes productives, mais seule la diversité de genre peut assurer cet objectif. Dans ces équipes, les enjeux sont perçus sous différents regards par les hommes et les femmes, les solutions devenant plus riches et complètes.

Permettre que les hommes et les femmes aient les mêmes droits et opportunités dans le monde du travail n’est pas qu’une question de justice et de morale. Il y a des bénéfices économiques pour les organisations, pour les communautés et même pour les économies des pays. Si le salaire des femmes était égal à celui des hommes, la richesse mondiale augmenterait 160 milliards de dollars, a estimé la Banque mondiale dans un très récent rapport.

Cette tendance d’empouvoirement des femmes est une réalité présente depuis longtemps dans les entreprises dans lesquelles j’ai des responsabilités de gestion ou de prise de décision. Le talent féminin chez Unitel est un exemple pour le reste du monde. Ici, les femmes représentent déjà 40 % des gestionnaires de l’entreprise, au-dessus de la moyenne mondiale. C’est l’esprit que j’encourage en tant que chef d’entreprise et que j’espère voire dans toutes les entreprises du continent africain.